Le mois dernier, Technische Unie a annoncé avoir franchi deux étapes supplémentaires dans son programme de responsabilité sociale d’entreprise (RSE).

 

Le mois dernier, Technische Unie a annoncé avoir franchi deux étapes supplémentaires dans son programme de responsabilité sociale d’entreprise (RSE). Premièrement, la société a atteint le niveau 2 de l’échelle de performance PSO (PSO Performance Ladder). L'échelle inclusive de performance en matière d'emploi (PSO) est un outil de mesure et label de qualité développé depuis 2010 par l’Organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée (TNO), qui permet d’évaluer objectivement le degré d’entrepreneuriat social d’une entreprise. Régulièrement affinée avec le concours des acteurs du marché et les résultats des plus récentes études scientifiques, l’échelle PSO est devenue l’indicateur de référence national en termes de RSE. Cette progression indique que Technische Unie emploie bien plus de candidats issus de milieux défavorisés que la moyenne. Ariane van Dijk, Responsable RSE chez Technische Unie, commente : « Avec l’aide de notre équipe, ces candidats peuvent bénéficier des formations dont ils ont besoin pour briller. Cette nouvelle étape témoigne une fois encore de notre engagement à améliorer notre démarche RSE ».

Deuxièmement, Technische Unie a reçu le rapport officiel relatif à l’évolution de son empreinte carbone sur la période décennale 2009-2019, lequel fait état d’une diminution fort impressionnante de sa consommation de CO2, de 25 % ! Si le chemin est encore long, la société est actuellement en bonne voie pour réduire encore plus son empreinte carbone et peut-être atteindre les 35 % d’ici 2021 ! Technische Unie est très active dans le secteur de l’installation, qui occupe une place prépondérante dans la transition énergétique. Consciente que le transport de produits et la rénovation de bâtiments sont particulièrement énergivores et sources d’importantes quantités de déchets et d'émissions de CO2, la société mène d’incessants travaux de recherche et développement dans ce domaine. Elle aspire ainsi à devenir le partenaire de distribution le plus écologique de sa région et de son secteur d’activité. Ariane van Dijk conclut : « Après dix ans d’engagement, les émissions de CO2 n’ont plus beaucoup de secrets pour nous. Nous allons consacrer les dix prochaines années à les réduire encore davantage. Et je ne parle pas seulement de Technische Unie, mais de l’ensemble du groupe Sonepar ! »

 

A propos de Technische Unie

Technische Unie, premier grossiste de matériel technique des Pays-Bas, ce sont plus de 2 000 employés et un catalogue de 2 millions de produits. La société est fière de proposer des services tels que la livraison de matériel en électrotechnique, éclairage, outillage, plomberie, chauffage et technologies climatiques. Ses clients opèrent de longue date dans les secteurs de l’installation, de la construction, de l’administration gouvernementale et du commerce de détail.

Dernières actualités Voir toutes les actualités